André Savard, Personnalité d’affaires de juillet 2023

  • 2 juillet 2023
1024 575 Réseau Affaires Verdun

André Savard
Président

5035 Rue de Verdun, Verdun, QC H4G 1N5
Téléphone : 514-264-9471
Courriel: savard1@videotron.ca

André  Savard veut toujours servir et répondre aux besoins

Texte de Robert Leduc

Photo par Michel Cusson

Arborant sa verte épinglette Desjardins sur la boutonnière de son veston,  le président de la Caisse de L’Île-des-Sœurs-Verdun, André Savard, nous accueille dans la salle du conseil administratif, au siège social de l’institution, rue de Verdun. Il a accepté d’accorder une entrevue  en raison de sa nomination au titre de Personnalité du mois de juillet du Réseau Affaires Verdun (RAV).

André est membre du conseil d’administration de la Caisse verdunoise depuis 23 ans et il occupe le siège de président depuis près d’un an. Il a entamé son implication chez Desjardins d’abord comme membre du comité de surveillance, de 1996 à 1999.

« Desjardins, c’est l’engagement dans le milieu, c’est l’ADN du Québec », estime celui qui veut toujours servir et répondre aux besoins de sa communauté. La Caisse de L’Île-des-Sœurs-Verdun « a un actif financier d’un milliard de dollars, en hausse de 30 pour-cent en 2022 », dit son président, et elle donne en subventions jusqu’à 200 000 $ par année aux divers organismes verdunois.

« J’ai reçu en héritage le don de l’implication », ajoute le fils du regretté Raymond Savard, qui a été au cours de sa vie tour à tour commerçant, député fédéral et maire de Verdun. André a suivi les traces du paternel.

« Améliorer la qualité de vie et la qualité des services, faire du développement économique et créer des emplois ont toujours été des priorités pour André Savard. Il est tatoué Verdun »,  déclare le directeur général d’Explore Verdun-Île-des-Sœurs et Grand Verdunois, Alain Laroche, qui le connaît depuis longtemps.

 Le père et le fils

André Savard, pourrait-on dire, est né dans le commerce de son père en 1958, angle Bannantyne et Woodland, qui s’appelait à l’époque Restaurant Savard (« sans en être vraiment un », précise André), pour devenir plus tard le Dépanneur bien connu et toujours très fréquenté encore aujourd’hui, à cette même intersection, au cœur de Verdun.

André a commencé à y travailler très jeune et, avec son papa Raymond, « être toujours portés vers les gens et leurs besoins », confie notre homme d’affaires. Alors qu’il avait un intérêt pour l’architecture et une attirance pour faire des études en ce domaine, André a plutôt choisi le commerce familial. Il en est devenu propriétaire en 1977, à l’âge de 19 ans, pour ensuite le vendre quelques années plus tard  et réorienter sa carrière.

L’appel politique

Le modèle paternel n’étant jamais loin, André Savard, tout comme son père Raymond, a répondu à l’appel de la politique. Il a été élu à deux reprises pour siéger au conseil de Verdun, de 2005 à 2013, au poste de conseiller  d’arrondissement dans le district de Desmarchais-Crawford. Il a aussi tenté de se faire élire à la mairie, mais sans victoire.

Faisant un retour sur ses années de politique et d’implication, le Verdunois confie candidement, mais fièrement, et en souriant: « J’avais un nom pas souillé. Aujourd’hui, ma victoire, c’est de ne pas avoir à changer de côté de rue quand on me rencontre. »

Résident de Crawford Park depuis 15 ans, André Savard vit dans son Verdun qu’il qualifie de « milieu de vie exceptionnel, à cause de ses rives et de son tissu social ». Et il conclut en disant : « J’ai toujours l’impression de ne pas avoir fini quelque chose. »

André Savard en entrevue avec le journaliste d’ExploreVerdunIDS.com, Robert Leduc

Partagez sur les médias sociaux