Personnalité d'affaires - Août 2017

Famille Makowka

Image du contact
Charcuterie Viandal
550 Rue de l'Église
Verdun Québec H4G 2M4

(514) 766-9906


Viandal : les 40 ans d’une institution verdunoise

Viandal (Viande et Alimentation), c’est une véritable institution verdunoise, une boucherie familiale de quartier qui célèbre cette année ses quarante ans d’existence, toujours localisée sur l’avenue de l’Église. C’est pour souligner cet anniversaire et saluer le travail et la loyauté de la famille Makowka que le Réseau Affaires Verdun (RAV) en fait sa personnalité du mois d’août.

C’est un vrai feu roulant dans ce commerce, à l’heure où le représentant du Messager y entre pour rencontrer les frères Bertrand et Yves Makowka, qui ont pris la relève de leur père, Ted, fondateur de l’entreprise en 1977. Les deux propriétaires servent leurs clients tout en répondant aux questions du journaliste. On y coupe les morceaux de viande, sortis sous nos yeux des comptoirs réfrigérés. On les soupèse, on les emballe, tout en jasant un peu dans une ambiance sympathique, calme et détendue. On n’y sent aucune pression, aucun stress, aucune impatience avant que son tour vienne.

Une cliente régulière de la boucherie, Maude Lahière, est souriante et fière de nous parler de son attachement à l’endroit. « Je viens ici évidemment pour le service et les conseils des bouchers », dit-elle simplement. C’est justement à quoi s’appliquait Bertrand, qui, en même temps, nous racontait l’arrivée de sa famille à Verdun, en 1975, alors qu’il était tout jeune.

La famille avant tout

« Notre père, Ted, a ouvert son commerce sur l’avenue de l’Église en 1977 et nous y sommes toujours malgré trois déménagements, dont le dernier remonte à près de dix ans, pour faire place au CLSC de Verdun qui prenait de l’expansion », raconte Bertrand. Papa Makowka ne voulait pas quitter sa rue ! Aujourd’hui, ajoute Bertrand, le fondateur de Viandal, âgé de plus de 80 ans, « est encore présent quotidiennement sur les lieux et a toujours un droit de regard » sur la boucherie gérée aujourd’hui par ses deux fils, avec un succès qui ne se dément pas. L’institution compte une vingtaine d’employés.

La mère de Bertrand et Yves est aussi active dans le commerce familial, Elle coordonne, au deuxième étage de l’immeuble verdunois, la conception et la préparation de nombreux produits maison sous la sympathique étiquette de « Mamie Viandal ». Cela va de la tourtière à la quiche, en passant par plusieurs autres créations. On trouve aussi dans les comptoirs et étals des produits emballés sous vide.

Plaisant Verdun

« Après avoir connu des années plus difficiles et accueilli des gens moins nantis, nous vivons un nouveau Verdun, lance Bertrand Makowka. C’est extrêmement plaisant; il y a de plus en plus de jeunes qui viennent s’y installer; des familles qui y apprécient la proximité du métro et du centre-ville, du fleuve et des pistes cyclables ».

Tout pour plaire à ce fier Verdunois, établi, prospère et convaincu, qui a choisi sa carrière dans la boucherie de quartier familiale dans laquelle il a grandi; et cela même s’il a fait des études universitaires en relations industrielles… C’est aussi le cas de son frère Yves, qui a étudié en informatique… Une chose va de soi probablement devant cet état de fait: voilà deux formations universitaires qui sont probablement fort utiles à deux frères devenus bouchers.